image d\'illustration d\'un article de blog

De quoi vous rendre complètement… chèvre !

Le fromage de chèvre a ses adeptes depuis toujours : riche en vitamines, il est bon pour les muscles, pour la flore intestinale, et en prime il se digère super bien, sans compter qu’il est moins gras que certains fromages au lait de vache.

La fromagerie Behrens aime le fromage de chèvre pour toutes ces raisons, mais pas seulement : en effet, il n’existe pas un mais une multitude – que dis-je – une constellation de fromages de chèvre, qui possèdent des particularités liées à leur zone de production, à leur élevage et bien entendu à l’affinage dont ils bénéficient. Petit tour d’horizon de ces jolies productions signées « Biquette » !

Pour commencer – et sans vouloir vous imposer un cours d’histoire – il faut savoir que la chèvre est le premier animal à avoir été domestiqué, 9000 ans avant notre ère, lorsque certains de nos ancêtres chasseurs se sont sédentarisés, se transformant ainsi en éleveurs. 

Mais il a fallu près de 4000 ans pour découvrir que la présure (une enzyme naturellement présente dans l’estomac) permettait de faire cailler le lait plus rapidement. 

Preuve irréfutable : le plus ancien fromage de chèvre fut découvert dans la tombe d’un dignitaire égyptien… De là à en déduire que la forme de pyramide de certains des fromages actuels viendrait de là, il n’y a qu’un pas que nous nous garderons bien de franchir ! 😉

Mais prenons la DeLorean du Doc pour traverser les millénaires et arriver à l’époque des romains : 100 ans avant JC, il existait déjà plus d’une dizaine de variétés de fromages de chèvre, et durant le Moyen-Âge, ces derniers deviennent carrément une monnaie d’échange pour les pélerins en route vers Saint-Jacques de Compostelle.

Aujourd’hui, il existe plus d’une centaine de variétés de fromages de chèvre, dont 14 possèdent déjà une AOP (Appellation d’Origine Contrôlée), parmi lesquels le Picodon de la Drôme, le Pouligny Saint Pierre, sans oublier les célèbres Crottin de Chavignol et Sainte-Maure de Touraine.

Mention spéciale à la région Poitou-Charentes, dont les productions se révèlent aussi variées que goûteuses !

Autre particularité du fromage de chèvre : plus il est jeune, plus il est crémeux, plus il est affiné, plus il devient sec, avec une saveur de plus en plus prononcée, à l’exemple du crottin de Chavignol (encore lui), que l’on peut retrouver sur les étals des marchés une quinzaine de jours après sa fabrication, avec une pâte très tendre, et qui, un mois plus tard, est déjà devenu sec, avec une pâte cassante qui s’effrite sous la lame du couteau, et un parfum…

Bref vous l’aurez compris : entre la fromagerie Behrens et le fromage de chèvre, c’est une véritable histoire d’amour que nous vous invitons à partager au travers de nos différents plateaux thématiques. N’hésitez pas à nous demander conseil !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Fromagerie Behrens 2022 • Une création Creative Agency 2021 • Mentions légalesPolitique de confidentialité